Robe B chemise de nuit : du fluo pour de beaux rêves !

Aujourd’hui : analyse d’un ratage

L’histoire commence un samedi, je rentre à la maison après une virée shopping tissu toute contente d’avoir acheté deux coupons « pas chers » :

  • un tissu bleu foncé à fines rayures marron
  • un tissu blanc à rayures ton sur ton constituées par le tissage

Finalement, ces deux achats s’avèrent des cauchemars :

  • le premier tissu déteint et vieilli très mal, j’en ai parlé ici avec les « jeans » des garçons
  • le second présente de fines rayures qui sont en fait constituées par une sorte d’apprêt légèrement plastifié, nacré … assez étrange qui rigidifie le tissu : je n’avais vu que les rayures dans le magasin.

Je rêvais la si célèbre tunique A des JCA, cousue dans ce tissu blanc on aurait dit une blouse d’hôpital … (je vous la montrerai peut-être un jour)

J’ai donc teinté le tissu (un coupon de 3m pas terrible, ça fait beaucoup de tissu…) en rose vif quasiment fluo dans l’idée d’en faire quelque chose plus tard .

Tissu candidat idéal pour une chemise de nuit.

Modèle B des carnets de couture Ma petite Garde-robe un peu adaptée ; j’ai été optimiste avec un 40 …

Hop une petite bidouille et un raccord plus tard dans le dos et voilà.

  • Biais blanc de mon stock (Toto, je crois bien)